Le projet d'appui à la FSH (phase 3) s’inscrit dans la continuité des projets urbaDTK1 et 2. La troisième phase vise à renforcer et pérenniser les innovations sociales, financières et technologiques expérimentées et mises en oeuvre depuis 2010 dans la banlieue de Dakar et à contribuer également au changement d’échelle. Le défi à relever est de passer d’une expérience pilote innovante à une organisation citoyenne solide, reposant sur des stratégies et mécanismes pérennes et éprouvés, capable de mener à bien ses activités par et pour elle-même.

AXE 1 - péréniser LE FOND ROTATIF destiné à la reconstruction ET consolider le fonctionnement DE LA FSH La phase 3 vise à pérenniser à l’échelle nationale le fond rotatif destiné à la reconstruction afin de permettre à de nouvelles familles (entre 400 et 600) de reconstruire leur habitat durablement. L’amélioration de la gestion financière et administrative du fond rotatif ainsi que le renforcement du rôle des bénéficiaires en tant que maître d’ouvrage, sont par conséquent au coeur du processus de reconstruction de la phase 3. Des ateliers de sensibilisation et de formation à l’épargne et au remboursement des prêts seront organisés. D’autre part, les ateliers d’échanges impliquant les artisans du quartiers et les bénéficiares, mis en place dans la phase 2 du programme, seront poursuivis et approfondis. Grâce à ces ateliers les comités de crédits seront consolidés et les groupes d’habitants s’affirmeront en tant que maître d’ouvrage.

AXE 2 - PROMOUVOIR ET fédérer La FSH prévoit d’étendre son réseau et de promouvoir ses pratiques d’épargne et d’organisation communautaire dans d’autres régions du Sénégal. Cela inclut l’élargissement géographique de son champ d’action en s’implantant dans d’autres communes de la banlieue de Dakar victimes des mêmes problématiques urbaines. La FSH prévoit également de s’étendre dans les régions de Louga et de Thiès. Cette dynamique d’extension territoriale, déjà en cours dans la phase 2, permettra le renforcement de la mobilisation citoyenne pour la reconstruction durable de l’habitat.

AXE 3 - CAPITALISER ET PARTAGER Troisièmement, la maîtrise de l’information géographique et socio-économique,ainsi que la capitalisation et la documentation des outils et méthodes développés par la FSH et par urbaSEN, constitueront le troisième axe de la phase 3. A terme,l’objectif est de créer un outil citoyen efficace pour appuyer les politiques urbaines dans la formulation de leur réponse et de la conduite de leurs actions sur le terrain pour améliorer le cadre de vie des habitants précarisés.

Article suivant Article précédent