Mouvement Citoyen

Développement des banlieues à Dakar  

Le projet vers un mouvement citoyen des quartiers précaires de la banlieue de Dakar est cofinancé par l’Union Européenne et CISU DANIDA. L’objectif du projet est de renforcer les capacités des Organisations Communautaires de Base (OCB) de la banlieue de Dakar à l’amélioration de l’environnement urbain. Il couvre trois communes cibles que sont, Djiddah Thiaroye Kao dans le département de Pikine et Wakhinane Nimzatt/Médina Gounasse dans le département de Guédiawaye.

Le projet a débuté le 1er décembre 2016 pour une durée de 24 mois et se propose de financer les microprojets inscrits dans les quatre domaines prioritaires ci-après : assainissement liquide, gestion des déchets, eaux de surface et érosion côtière.

Le projet répond au déficit de structuration, de formation, de gestion et de communication en s’appuyant sur les OCB existantes, de jeunes, de femmes ou autres acteurs œuvrant dans l’amélioration des quartiers, à même de fédérer un grand nombre de personnes et susceptible de mobiliser des ressources propres. Il se focalise sur le renforcement de la capacité d’action collective de ces groupes par des formations thématiques ciblées et sur leur structuration en réseaux à l’échelle locale, communale et intercommunale en vue de favoriser l’échange d’expériences entre pairs et la coordination de leurs actions.

À l’échelle de la banlieue, le projet vise à coaliser ces réseaux d’OCB dans un cadre d’action concerté, préalable indispensable à un plaidoyer commun des habitants des quartiers précaires de la banlieue. Ensemble, ces OCB doivent ainsi acquérir du poids dans les négociations avec les autorités locales et se positionner comme partenaires incontournables dans les décisions d’aménagement de leurs communes, comme acteur à part entière du développement urbain de leurs villes.

Au niveau technique, l’action vise une autonomie des OCB de la banlieue (4 à 8 réseaux d’OCB) pour mettre en œuvre des microprojets (40 à 80) pertinents pour l’amélioration de leur environnement urbain. Au niveau économique, l’action se focalise sur le renforcement de la capacité d’action collective et vise à appuyer les OCB à gérer des financements et à mobiliser des ressources propres.