UrbaDTK2

Appui à la reconstruction et aux groupes d’épargne 

Le plan d’urbanisme participatif réalisé durant le projet UrbaDTK1 propose une série de mesures pour l’amélioration des conditions de vie des habitants de la commune de Djiddah Thiaroye Kao (DTK). Si certaines de ces mesures, par leur importance, ne peuvent être réalisées qu’avec des investissements de l’État, le projet UrbaDTK2 se positionne sur les réalisations concrètes à la portée des habitants eux-mêmes.

L’objectif du projet UrbaDTK2 est de permettre la reconstruction de plus de 200 maisons endommagées par les inondations, en se basant sur la capacité financière des habitants eux-mêmes, et ainsi de renforcer la capacité des habitants à agir concrètement sur leur cadre de vie. Il vise également à appuyer le processus de reconstruction sur le volet technique, pour assurer une qualité de construction maximale, à travers l’organisation et la formation des artisans.

Mais surtout, le projet se base sur la Fédération Sénégalaise des Habitants, que le projet UrbaDTK2 a permis de faire émerger. La FSH est une fédération de groupes d’épargne essentiellement féminins, structures très ancrées au Sénégal. Chaque groupe qui souhaite rejoindre la FSH doit mettre en place une « caisse habitat », issue de l’épargne des membres, et qui lui permet d’emprunter des sommes plus importantes à un fonds rotatif géré par la FSH.

Cette méthodologie, inspirée par le réseau Slum Dwellers International, qui soutient des fédérations basées sur le même principe dans plus de 32 pays, fonctionne aujourd’hui de façon impressionnante. Plus de 200 maisons ont déjà pu être reconstruites, intégralement financées par les habitants eux-mêmes. La solidarité des groupes assure la pérennité du fonds rotatif, garantie que le processus de reconstruction continuera et pourra s’étendre à d’autres zones géographiques.